Algues et toiture en chaume : une lutte sans merci

La formation d’algues sur les toits est un phénomène naturel, qu’il s’agisse d’une couverture en tuiles ou en chaume. Ce sont surtout les toitures en chaume qui restent longtemps ou même en permanence mouillées qui sont sensibles à la formation d’algues.  La présence d’algues a un effet négatif sur la durée de vie du toit en chaume, notamment si les algues forment une couche muqueuse continue. Une fois qu’un voile d’algues vert est visible sur le toit, la mousse finira aussi par s’y former.

Au stade initial, on peut encore lutter contre la mousse au moyen d’un produit anti-algues écologique. Mais une couche de mousse plus épaisse doit être raclée du toit à la main, après quoi le chaume doit être à nouveau battu et les endroits éventuellement endommagés doivent être réparés. Si un toit doit être nettoyé et débarrassé de la mousse, on ne pourra pas le faire rapidement au moyen d’un produit chimique, car la mousse doit toujours être enlevée à la main. Seuls les toits qui commencent à verdir sont, par temps sec, traités au moyen d’un produit anti-algues.


La solution est vaporisée sur le toit. Les produits sont peu toxiques ce qui permet d’imprégner le toit pendant au moins une demi-heure. Ce temps de pose est nécessaire pour garantir que les algues absorberont une dose suffisante de produit et seront tuées dans leur totalité.